-15 % sur votre première commande*

Renseignez votre email pour recevoir votre code promo.

*sauf pour l'airbag SAFEFIT

      popup-img

      -15 % sur votre première commande

      rentrez votre email pour recevoir le code

          Peur à cheval : comment (re)prendre confiance ?

          jeudi, 10 novembre, 2022

          "Je ne vais pas y arriver", "je n'ai pas le niveau", "c'est trop dur"... Quel cavalier n'a jamais eu ces phrases en tête ? La peur de ne pas réussir, de faire des erreurs, de gêner son cheval, de décevoir (les autres ou soi-même)... Voilà des sentiments bien connus de tous les cavaliers. Le manque de confiance en soi est n'est pas rare dans ce sport. Quelles sont les causes de ces doutes ? Pourquoi sont-ils néfastes ? Mais surtout, comment les surmonter ? 

          Pour répondre à ces questions, j'ai rencontré Marie Caucanas, psychologue clinicienne, enseignante d'équitation et ancienne cavalière de CSO sur le circuit Pro. Elle a fondé sa propre méthode de préparation mentale équestre, L'ÊtreCavalier. Je la remercie pour le temps qu'elle nous a consacré  🙏

          📝 Table des matières

          Charlotte Slosse porte le SAFEFIT Navy

          La confiance en soi : qu'est-ce que c'est ?

          La confiance en soi est la représentation que le cavalier a de ses propres ressources et capacités. Bien souvent, la peur à cheval nous paralyse et nous empêche de considérer nos habilités avec lucidité et objectivité. Alors, on croit ne pas être à la hauteur, on ne se sent pas au niveau... Bref, on perd confiance en soi.

          La confiance en soi, c'est avoir conscience en ses capacités. Grâce à cette conscience, vous allez vous mettre en action.

          Marie Caucanas

          Marie souligne que le mot "confiance" vient du mot "confier", dans lequel il y a "fier", qui renvoie à la notion de fiabilité. Donc avoir confiance, c'est être convaincu de la fiabilité de l'environnement, d'une situation, d'une personne. 

          La confiance en soi, c'est la fiabilité de soi-même envers soi-même.

          Marie Caucanas

          Pourquoi le fait d'avoir confiance en soi à cheval est-il indispensable ?

          La confiance en soi, moteur des actions du cavalier

          Marie explique que la confiance en soi comprend aussi une notion de mouvement. Elle permet de passer à la pratique, de se mettre en action. À l'inverse, la perte de confiance en nous-même nous paralyse... 

          La confiance en soi est une notion importante pour le cavalier
          tout d'abord parce qu'elle lui permet, quand il est en action à cheval,
          de ne plus subir mais d'entreprendre.

          Marie Caucanas
          Marie-Ann Sullivan au Jump Bost 2022

          La confiance en soi rend aussi capable de s'adapter : entreprendre une action mais aussi l'adapter, réguler. C'est parce que j'ai confiance en moi que j'ose intervenir sur mon cheval, par exemple en prenant une décision claire à l'abord d'un obstacle. 

          Être le leader de son cheval

          Cette prise de décision est justement très importante pour le cheval, qui a besoin d'être guidé. Si le cavalier est absent, le cheval va être perturbé, il va être en attente de directives plus claires. 

          La confiance en soi, clé de la performance

          On l'a dit plus haut, manquer de confiance en soi, c'est ne pas avoir conscience en ses capacités. Or, à force de douter, le cerveau intègre nos craintes comme des réalités. Souvent, c'est précisément parce qu'on doute de faire un refus sur le bidet... qu'on fait un refus sur le bidet ! C'est pourquoi le manque d'assurance conduit nécessairement au ralentissement de la progression, voire à l'absence de performance.

          Peur à cheval et perte de confiance : quelles sont les causes ?

          Les facteurs internes

          Marie explique que le manque de confiance en soi peut d'abord être lié à des facteurs internes, intrinsèques, propres à la structure psychique de la personne. Prenons l'exemple d'un cavalier qui a l'habitude d'être performant en compétition, qui est, de manière générale, assez régulier. Lorsqu'il commence à avoir une successions de petits échecs, c'est à ce moment que le cavalier peut commencer à se poser des questions et à remettre ses compétences en questions. Il va douter de lui au niveau de ses capacités techniques notamment. Cela entraîne alors une perte de confiance en soi.

          Lou Fontanel après une chute,
          protégée par son airbag SAFEFIT

          Les facteurs externes

          Mais un manque de confiance en soi peut aussi être expliqué par des facteurs externes comme l'environnement ou l'entourage - c'est-à-dire des éléments qui ne touchent pas la personne de l'intérieur. Si, par exemple, l'entourage souligne sans cesse le négatif, cela peut nuire à la confiance en soi.

          Un autre facteur externe qui peut nuire à la confiance en soi est la perméabilité au regard des autres. Si le regard de l'autre a un impact sur nous et que, de surcroit, nous commençons à interpréter la pensée que les autres ont de nous, cela peut toucher la confiance en soi. 

          De plus, la confiance en soi se construit souvent à la période de l'enfance, durant laquelle on construit sa "colonne vertébrale psychique" comme le dit Marie. Si l'environnement, qui est censé être protecteur et bienveillant, n'a pas valorisé l'enfant, lui a fait sentir qu'il n'était pas capable, il peut intégrer cette idée en lui. 

          Enfin, si on a des expériences négatives qui s'enchaînent, cela peut impacter la confiance en soi. Mais en général, on retrouve cette confiance en soi, car on l'a connue auparavant. 

          Rose Gaezau qui porte SAFEFIT

          3 astuces pour (re)prendre confiance à cheval

          Prendre conscience de ses compétences

          Pour réaffirmer sa confiance en soi et éloigner la peur et les doutes, il faut prendre conscience de ses atouts. Nos ressources sont souvent bien plus nombreuses qu'on le croit ! Pour cela, prenez un papier et un stylo, et faites la listes de tous vos acquis techniques et cognitifs. Techniques, c'est à dire vos compétences purement équestres. Par exemple, "je suis stable sur un obstacle isolé à 80cm" ou "je sais adapter mon équilibre pour ajuster ma distance dans une ligne". Les acquis cognitifs relèvent quant à eux de votre mental. Cela peut être "je n'abandonne pas même lorsque je suis dans une situation difficile" ou encore "j'arrive à bien respirer tout au long de mon tour".

          On est tous capables de faire quelque chose.
          Il faut en prendre conscience et le valoriser.

          Marie Caucanas

          Parfois, on manque tellement de confiance en soi que rien ne vient et que la page reste blanche. Dans ce cas, le meilleur conseil est de se faire aider. Faites appel à votre coach qui saura vous éclairer, avec un regard juste et objectif sur vos capacités. 

          Il est pertinent de faire des bilans de compétences régulièrement : ainsi, vous prendrez confiance de vos points forts et constaterez votre capacité à progresser. Marie conseille d'ailleurs de se fixer des objectifs quant on monte. Il faut "fixer des objectifs intermédiaires qui présentent une évolution mais qui  sont réalisables. Chaque objectif réalisé et bien exécuté doit être également souligné". Pour en savoir plus sur ce point, vous pouvez consulter ma vidéo sur la fixation d'objectifs.

          Finalement, Marie revient sur le rôle essentiel de l'environnement extérieur dans la valorisation du cavalier : "C'est aussi au coach de faire prendre conscience à son cavalier qu'il a réalisé l'exercice parfaitement, et de ne pas normaliser quelque chose qui est un succès, même un petit succès". 

          Le discours interne

          Marie conseille également d'utiliser le discours interne, qui permet de "nous rappeler nos compétences, nos capacités à faire telle ou telle action. Il faut que ce soit un dialogue interne réel, sur des faits réels. Le fait d'en prendre conscience et de créer ce dialogue interne va (re)créer des circuits au niveau neuronal, qui vont constituer, par la prise de conscience, un nouvel apprentissage de ce que l'on sait faire".

          Pour cela, vous pouvez utilisez des affirmations positives. Il s'agira de vous répéter des phrases bienveillantes envers vous-mêmes. Faites le régulièrement pour pouvoir intégrer ce discours interne positif. Pour exemple, vous pouvez afficher vos affirmations positives à un endroit où vous les relirez tous les jours.

          Le gilet airbag : un booster de confiance !

          Cela ne fait aucun doute : porter un airbag donne des ailes 🚀

          "Je pense qu'il y a une grosse part de psychologie. J'ai l'impression de monter mieux avec, parce que j'ai moins peur donc je prends peut-être un peu plus de risques. Donc c'est un avantage sur tous les points !"

          Laura Rozier

          Pour Marie, l'airbag agit comme une deuxième peau. Il a ce rôle d'enveloppe protectrice, technique mais aussi symbolique. Cela permet au cavalier de se libérer la peur, non seulement de tomber mais aussi de se faire mal. 

          Laura Rozier qui porte le SAFEFIT Navy

          Cela permet aussi au cavalier, libéré des contrariétés d'ordre psychologiques, de se concentrer sur les aspects techniques. 

          L'airbag va libérer votre équitation,
          cela va libérer vos compétences que vous allez pouvoir mettre en action.
          Donc vous allez avoir confiance en vous et mieux monter.

          Marie Caucanas

          Alors, tentés de booster votre confiance en vous à cheval ?


          Par Chloé Valentin-Granchet
          Enseignante d'équitation, certifiée en préparation mentale du sportif


          Pour aller plus loin... 

          Sur la préparation mentale du cavalier : 

          Sur la préparation mental du sportif en général :

          s