fb-pix

Blog

mercredi, 4 Janvier, 2017

La symétrie du mouvement expliquée par Camille Judet Chéret

Qu'est ce que la symétrie du mouvement, pourquoi est-elle si importante and par quels facteurs peut-elle être influencée ?

Qu’est ce que la symétrie du mouvement ?

La symétrie du mouvement correspond à l’utilisation de manière équivalente des deux membres antérieurs et des deux membres postérieurs. Cela signifie que la synchronisation du posé du membre, la durée de la posture, la durée du balancement et l’angle de giration de l’antérieur droit sont identiques à ceux de l’antérieur gauche. Il en est de même pour les membres postérieurs. « La symétrie du mouvement est la condition sine qua non de l’entrainement du cheval. C’est également un élément central de l’appréciation d’une performance par le juge de dressage qui doit attribuer une note aux allures en évaluant leur franchise et leur régularité ».

Un cheval sain se déplaçant en ligne droite et sur une surface plane devrait avoir des mouvements symétriques. Pour mesurer cela, Seaver compare le mouvement ascendant et descendant ainsi que le mouvement de gauche à droite du poitrail du cheval au cours du placement de chaque membre sur le sol (figure 1). Pour un cheval sain, ces mouvements doivent être symétriques pour chaque membre. « En cas d’asymétrie lors de la visite vétérinaire d’un concours international, le cheval a de grande chance de se voir refuser la participation à l’épreuve. S’il prend le départ, le cheval se verra sanctionné notamment dans les allongements où sa faiblesse risque d’être d’autant plus flagrante. Les mouvements dévoilant une asymétrie ne pourront se voir attribuer une note satisfaisante ».

En revanche, il est évident que cette règle s'applique uniquement aux allures symétriques comme le pas, le trot et l’amble. Le petit galop et le galop étant des allures asymétriques, le posé de l’antérieur gauche sera différent de celui de l’antérieur droit (1). « Un cheval asymétrique dans son déplacement risque d’être limité dans de nombreux aspects de son apprentissage et sera forcément moins compétitif. Chaque exercice est susceptible de pâtir de cette anomalie. Si les mouvements au pas et au trot seront les plus touchés, il est possible que cela se manifeste également au galop. Par exemple, le changement de pied de gauche à droite risque d’être différent du changement de pied de droite à gauche en terme d’amplitude et/ou de rectitude si le cheval est par ailleurs asymétrique ».

Figure 1

Pourquoi la symétrie du mouvement est-elle si importante ?

Si un cheval se déplace symétriquement, il supportera le même poids sur le membre antérieur gauche que le membre antérieur droit et il en est de même pour les membres postérieurs. La plupart des boiteries provoquent des douleurs pendant la prise d’appui donc quand un cheval est boiteux il portera moins de poids sur le membre affecté pour diminuer la douleur (2). « En tant que cavalier ou entraineur, il est indispensable d’être prudent face à la moindre asymétrie et de consulter rapidement un spécialiste. L’anticipation est indispensable afin d’assurer qu’aucun problème de santé ne vienne mettre en danger le bien être du cheval. Il faut être capable de déceler la moindre anomalie, d’en détecter rapidement la cause et de prendre les mesures adéquates. Dans notre jargon, on va dire que le cheval tombe à gauche. C’est que la douleur est à droite. Avant de remettre en cause son équitation et d’observer le problème d’un point de vue purement technique, le cavalier doit vérifier que son cheval est cliniquement sain ».

Un seuil d'environ 25% d'asymétrie de mouvement est suggéré pour détecter un problème, ainsi un cheval mettant 25% moins de poids sur un membre par rapport au membre opposé pourrait avoir un problème et il semble nécessaire de consulter un vétérinaire. Seaver mesure la répartition du poids par membre, vous aidant à détecter un problème au plus tôt. « Plus un problème vétérinaire est pris en considération tard, plus il risque d’engendrer de complications. Il peut arriver de ne pas constater une asymétrie, de la négliger ou de mal l’interpréter. Le fait de pouvoir compter sur une analyse précise de la symétrie permet de diminuer l’incertitude et de mettre toutes les chances de son côté pour maintenir son cheval en forme ».

La figure 2 montre un exemple de cheval mettant plus de poids sur le membre antérieur droit, indiquant une boiterie au niveau de l’antérieur gauche.

Figure 2

Les facteurs influençant la symétrie du mouvement

Outre la boiterie, d'autres facteurs peuvent influencer la symétrie du mouvement. Les mesures de symétrie changent de manière significative lorsqu'on compare un mouvement en ligne droite par rapport à un cercle. Lorsqu'ils travaillent en cercle, les chevaux se penchent naturellement vers l'intérieur du cercle avec un angle allant jusqu'à 20° par rapport à une position droite. Evidemment, cela signifie que le poids du cheval se déplacera vers les membres internes. L'angle d'inclinaison du corps du cheval dépend aussi du diamètre du cercle et de la vitesse. Seaver peut mesurer tous ces paramètres permettant ainsi de comparer les données au cours de différents exercices et directions. D’autre part, l’angle d’inclinaison du corps du cheval peut également être utilisé comme indicateur de problèmes orthopédiques lorsque la vitesse et le diamètre sont constants. Si un cheval éprouve une douleur dans l’un de ses membres intérieurs, il aura tendance à se pencher moins à l'intérieur, pour réduire la force de chargement sur ce membre.

Un autre facteur qui peut influencer la symétrie du mouvement du cheval est l'équilibre du cavalier. Si le cavalier ne s'assoit pas droit sur son cheval, ce dernier perdra son équilibre et le mouvement sera asymétrique.

Enfin la surface est très importante. Pour pouvoir analyser la symétrie du mouvement du cheval de manière correcte, la surface doit être plate et régulière.

Valérie De Clerck
Docteur en Médecine Vétérinaire

*Un grand merci également à Camille, cavalière de dressage, pour sa participation à la rédaction de cet article 🙂