-15 % sur votre première commande*

Renseignez votre email pour recevoir votre code promo.

*sauf pour l'airbag SAFEFIT

      -15 % sur votre première commande

      rentrez votre email pour recevoir le code

          3 exercices pour muscler son jeune cheval sur le plat

          vendredi, 4 mars, 2022

          Tous les cavaliers ne sont pas sans savoir que le travail du jeune cheval diffère totalement de celui du cheval dans l’âge. Vous êtes propriétaire d’un jeune ? Vous comptez en acquérir un ? Ou peut-être souhaitez vous simplement vous renseigner sur les différentes méthodes de travail du jeune cheval ? Alors, cet article est fait pour vous.

          Seaver vous présente aujourd’hui 3 exercices pour muscler votre jeune cheval sur le plat.

          1) Le denivelé

          Niveau de difficulté : 1*

          Il est très important pour les jeunes chevaux de sortir des carrières pour en faire des chevaux tout terrains. Les sortir de leur routine ne sera que positif : ainsi, ils auront vu différents environnements, été confrontés à plusieurs situations inquiétantes, et seront habitués à toutes les sortes de terrain. Mais ce n’est pas tout !

          Comment faire ?

          Trouvez un dénivelé proche de chez vous, ou emmenez-le sur un terrain de trec ou de CCE qui en comporte un. L’objectif est que votre cheval reste bien au pas et passe ses postérieurs sous la masse pour bien monter la pente. Les chevaux auront tendance à trottiner ou accélérer le pas pour faire moins d’effort et résoudre leur problème plus vite. Il faudra faire attention à garder une allure régulière et assez lente.

          Les conseils ?

          Votre cheval ne doit surtout pas renverser l’encolure et creuser son dos dans la montée. Il doit étendre son encolure vers le bas et avec de la rondeur pour tendre ses muscles du dos, et conserver un bon engagement des postérieurs. Cela aura pour effet de développer les muscles de son arrière-main.

          2) Les transitions rapprochées.

          Niveau de difficulté : 2*

          Ce travail est primordial pour obtenir un cheval aux ordres et qui réagit rapidement aux demandes du cavalier.

          Deux variantes existent : sur le cercle, et sur la ligne droite.

          Nous vous conseillons tout d’abord de commencer par les transitions sur le cercle.

          L’installation ?

          Installez des portes de plots aux 4 « coins » d’un cercle de 20m (plus ou moins selon le niveau de votre cheval).

          Comment faire ?

          Commencez par effectuer des transitions pas-arrêt  toutes les deux portes. Passez ensuite aux transitions trot-pas toutes les deux portes. Lorsque votre cheval aura compris l’exercice et que sa réactivité s’améliorera, vous pourrez par la suite passer à une transition par porte.

          Les conseils ?

          La cadence est primordiale. Pensez à votre position et à garder des allures bien régulières. Il faudra un peu de temps à votre cheval pour se plier à l’exercice. Laissez-le comprendre vos demandes, sans le pousser. Si vous sentez que vous avez sauté une étape trop vite, n’hésitez pas à revenir en arrière.

          3) Les barres au sol

          Niveau de difficulté : 2*

          Nous avons dit travail sur le plat, oui mais pas travail sans barres ! Cet exercice peut être assez difficile à appréhender pour les jeunes chevaux qui ne savent pas trop quoi faire de leur quatre pieds. Cependant, il est très intéressant puisque les barres au sol 

          L’installation ?

          Pour un cheval, comptez 1m50 entre chaque barre au sol. Pour un poney D, 1m40 etc 

          Comment faire ?

          Il faudra vous concentrer sur deux choses : la cadence et la rectitude. Venez droit et au milieu de vos barres. Laissez votre cheval faire et ne vous fâchez pas s’il trébuche au début. Laissez-lui le temps d’analyser la situation pour qu’il trouve la solution de lui-même.

          Les conseils ?

          Faites attention à ce qu’il ne creuse pas le dos, mais qu’au contraire il monte le garrot. Laissez-le se prendre en charge de lui-même et ne l’assistez pas. C’est très important pour un jeune cheval, cela vous permettra d’en faire un débrouillard qui n’a pas besoin du cavalier pour s’équilibrer tout seul

          Les trois axes du travail sur le plat chez le jeune cheval sont, dans l’ordre :

          • la prise en charge de lui-même,
          • l’engagement,
          • la réactivité aux ordres du cavalier.

          Les trois exercices vus dans cet article vous permettront chacun de travailler sur deux de ces trois aspects.

          N’oubliez pas qu’un travail efficace est un travail varié et qui reste ludique pour votre jeune. Il ne faut pas le blaser dès le début de sa carrière, n’hésitez pas à diversifier les exercices pour lui donner envie de découvrir le travail monté plus en profondeur ! Pour cela, nous avons à votre disposition une bibliothèque complète d'exercices disponible gratuitement sur l'app Seaver.

          A bientôt pour un nouvel article.

          L’équipe Seaver

          Sur les photos, Clara porte l'airbag SAFEFIT noir. Pour vous le procurer, cliquez sur le bouton ci-dessous.

          s